Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GO BIKE HOME

3700 km sur mon vélo, du nord des îles Shetland au Lot et Garonne, à travers l'Ecosse, l'Angleterre et la France .

NORTH YORKSHIRE/ grande vitesse dans les plaines et le plein d'histoire dans la ville de York

Publié par Vincent Souyri sur 26 Mai 2013, 00:27am

De Durham à York

De Durham à York

La musique qui me fait avancer...

Partie de cricket un peu avant York

Partie de cricket un peu avant York

  

Jour 23

DURHAM-NORTHALLERTON

( 74,1km, 3h53 , TOTAL : 1347 km)

 

OBJECTIFS : Aborder les plaines du Nord Yorkshire et passer sur le grand plateau pour rouler plein sud.

 

Encore un trajet pas très excitant sur le papier. Des highways , des villes industrielles, des routes nationales...et un chemin à trouver au milieu.

Je commence les premiers kilomètres en sortie de Durham en suivant quelques itinéraires cyclistes, passant parfois par de petits chemins caillouteux et partiellement inondés. C'est ensuite assez vite champêtre, pas vilain mais monotone. Des endroits qui semblent agréables et coquets , comme à Sedgefield par exemple , mais rien de bien spécial à voir ou à faire pour moi. Je repense à l'Ecosse avec tous ces panneaux indiquant châteaux et manoirs régulièrement. Là cela fait un moment que je n'ai pas vu un site classé en bord de route. Alors j'en profite pour aller bon train, battant ma meilleure moyenne sur ces routes plates , arrivant en forme pourtant dans mon couch du soir dans un petit village dans le sud de Northallerton, en début d'après-midi. Parfait endroit pour moi, à l'écart du bruit des voitures ( cela commence à faire...), dans une petite maison au bord d'un prè. « Le propriétaire est un excentrique qui veut le garder sauvage » me dit Ralph, semi-retraité en partance pour l'Ecosse demain avec Wendy et le camping-car. Pas de risque de construction et cela fait 20 ans qu'on est là ! Tant mieux pour moi, je me repose et écris de derrière la véranda, remerciant Monsieur l'excentrique pour sa préservation du patrimoine végétal de la commune. Quant à la collection de guitares de Ralph, ex-frontman d'un groupe de glam et fan des T-Rex...ce sera pour plus tard.

 

NORTH YORKSHIRE/ grande vitesse dans les plaines et le plein d'histoire dans la ville de York

Jour 24

 

NORTHALLERTON- YORK

( 58,4km, 2h52 , TOTAL : 1406 km)

OBJECTIFS : Foncer plein sud dans les plaines du North Yorshire, arriver dans la ville de York et m'y reposer 2 jours

 

Alors que Ralph et Wendy foncent avec leur camping-car vers l'Ecosse pour cette semaine de vacances (bank holiday) je descends plein sud pour arriver avant 13h à York, heure limite pour rencontrer mon hôte du jour. Au programme ce matin : grand plateau et à fond. Quel plaisir de se sentir léger et rapide après ces semaines de petites moyennes et de côtes. Nouveau record pour moi aujourd'hui. Un peu de grêle, de pluie mais un trajet agréable sur des petites routes champêtres avec quelques jolis petits villages traversés comme Helperby avec de belles maisons en pierre et des rues assez cinégéniques. Un peu de trafic vers la fin mais York m'est annoncée comme amicale pour les deux-roues et elle l'est effectivement. Je me retrouve vite dans une jolie banlieue coquette devant une maison vide. Quelques appels, sous la grêle, un léger refroidissement et je sens que la galère va commencer. 1 heure plus tard j'ai enfin une réponse de mon hôte que je retrouve d'un coup de vélo pour récupérer les clés et enfin me réchauffer à l'intérieur. Pas envie de sortir avec ce temps humide et froid pour une fin mai, je vais donc me faire à manger et disposer des facilités de la maison attendant que la mère, puis le père , puis l'autre couchsurfeuse arrivent l'un après l'autre. Teba, métisse, la trentaine et ses parents...dans la même maison. Moi je respecte ce mélange de génération.Le père ne semble pas trop content de cet afflux de surfeurs chez lui sans son accord. L'atmosphère s'en ressent un peu mais il s'avérera en fait très amical. Tous dans le salon, la télévision allumée, les ordinateurs connectés, la communication n'est pas vraiment là et je ne me sens pas si confortable que ça ce soir. A part ça j'ai une bonne premières impressions de York mais demain commencera vraiment la visite du centre historique.

La cathédrale de York depuis les remparts de la ville

La cathédrale de York depuis les remparts de la ville

Jour 25

YORK

( O km , TOTAL : 1406 km)

OBJECTIFS : Visiter la ville de York

 

Une journée à ne pas sortir un vélo dehors, encore une fois, comme à Edimbourg, j'ai la chance de choisir mes jours de repos aux meilleurs moments. Je vais partir ce matin avec Séverine, la suissesse qui surfe aussi la maison. Pas vraiment emballé de visiter en compagnie mais je vais être un peu social aujourd'hui.Non pas que la personne soit désagréable mais j'aime bien musarder à mon rythme, observer de petits détails, ce qu'on ne peut pas faire à deux. Dans la pluie, le froid et le vent, nous commençons la journée par une petite balade en bus jusqu'au centre ville. 2Livres 20 le ticket ! Vraiment pas donné. Centre-ville tranquille, on est loin des atmosphères mornes de certains centres urbains traversés. Je commence par une petite déconvenue devant le musée York Castle Museum. Nous avons un ticket d'entrée prêté par la famille qui nous accueille, valable un an. Dès l'accueil la dame nous fait tomber dans un piège en nous demandant le code postal de notre supposé adresse...Bien joué ! Devant notre silence elle nous demande une preuve d'identité...encore un silence. Elle finit par nous dire qu'elle renverra le ticket à l'adresse indiquée ! Un peu humiliés et surtout très déçus, on quitte le hall d'entrée pour se retrouver de nouveau dans le froid avec quelques heures de plus à remplir. On va alors déambuler dans le centre historique. J'y remarque une profusion de salon de thé,de boulangerie, de vendeurs de sucreries tous plus appétissants les uns que les autres. Une tentation de chaque instant. Des rus étroites, anciennes, des maisons à colombages...un ensemble que je ne qualifierais pourtant pas de pittoresque. Tout est bien trop net, cosy, branché ou orienté touriste pour me plaire. A l'office du tourisme quand je demande ce qui est gratuit en ville l'employé me dit...marcher sur les remparts. La marche vous est offerte, c'est déjà ça ! Il a omis le musée du chemin de fer dans lequel je vais passer toute l'après-midi. Dans la rue des Shambles, ancien quartier de bouchers, on trouve des boutiques chics et toujours ces gourmandises. Face à York Minster, la grande cathédrale, je ne ressens pas trop d'émotions. C'est certes grand et majestueux mais j'ai une impression de déjà-vu. Et à 9 livres l'entrée ce n'est pas la visite intérieure qui va arranger la chose. En faire le tour par un petit parc, observer les mariés s'embrassant sur le porche ou un religieux sortir en tenue...Cela reste quand meêm agréable. Temps fort de la visite, faire le tour (ou une partie) de la ville en passant par les remparts. Belles vues sur de superbes maisons avec de beaux jardins dont j'imagine le coût du foncier et sur la cathédrale. Je remarque des plaques un peu partout en ville, célébrant tel personnage historique ou tel mécène qui participa à la restauration d'un édifice en péril. Je repense un peu à Tallin en ces moments et ne peux m'empêcher de faire la comparaison. L'atmosphère aujourd'hui est bien loin celle rencontrés dans les remparts estoniens en hiver sous la neige. La ville de York est très belle c'est sûr et très riche mais l'atmosphère qui vous transporte...cela ne se commande pas. Il faut être là au bon moment, avec la bonne lumière ou la bonne musique ou juste du silence. Je n'ai qu'un jour pour ressentir la ville, mon analyse ne sera pas très pertinente. On peut adorer l'endroit, j'en suis sûr. En bordure de rivière, nous traversons un jardin botanique dans lequel on trouve les ruines d'une abbaye, des tours et des pans de murs très anciens, un observatoire et même un musée (un grand...) . Très joli mais la pluie m'empêche de savourer l'endroit. Je veux un abri!Le musée du chemin de fer sera l'endroit parfait. Immense et remarquable. Gratuit mais à la question...voulez-vous faire une donation de 3 pounds..je réponds «  maybe later ».

Cela les vaudrait, vraiment. Je passe toute l'après-midi, vraiment, à me promener dans ces immenses hangars, quasiment une gare en fait, remplis de trains. Celui de la reine Victoria et de ses successeurs, le Shinkansen japonais, des locomotives à vapeurs, des wagons tirés par des chevaux...Il y a de tout et c'est passionnant. Pas mal de nostalgie à la vue de ces films des années 60 ou 80. L'époque des embrassades sur les quais de gare, des « on s'écrira tous les jours », « je t'enverrai un télégramme ». L'époque de l'attente et du manque. Le progrès nous fait gagner du temps pour en gaspiller deux fois plus par d'autres moyens. On utilisait du temps pour se déplacer, certes,  mais pour mieux vivre le temps qui reste je suppose avec ceux qu'on allait voir.  Et voyager longtemps dans un train avec un livre et le paysage qui défile...est-ce perdre son temps? Nous allons aujourd'hui vite pour rien: vérifier ces mails dans le train et rentrer vite à la maison pour gaspiller son temps devant la télévision et revérifier ses mails...L'horloge s'affole. Je préfère l'idée du temps d'avant, il a dans mon imagination meilleure saveur. Je peux me tromper...ou pas. Immense hangar enfin où on trouve tout ce qui se rapproche à la vie ferroviaire , même le quai 9 trois -quart d'Harry Potter. Je ressors de là apaisé et zen. Quelques éclaircies et je repars pour un tour de ville pour revoir un peu tout sous une lumière différente puis je rentre à pied à la maison. Finalement une belle visite de York...mais pas forcément l'émotion là où je l'attendais.

 

Quelques clichés de York
Quelques clichés de York
Quelques clichés de York

Quelques clichés de York

Une vidéo parmi d'autres...

Commenter cet article

Clo 31/05/2013 09:29

Hello boy,
Je viens de faire un nouveau petit tour d'horizon de ton périple...Merci pour les commentaires, les photos...un beau feuilleton à suivre ! Garde la forme et le rythme, car ce grand bol d'air que tu respires me met un peu de soleil dans une France bien grise ! bises Clo

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents